Octobre 2017
L’Ordre des Géomètres-Experts retient Esabora pour gérer ses procédures disciplinaires et ses affaires juridiques.

Mai 2017
La Ville de Gennevilliers attribue son marché de fourniture d’un progiciel de gestion des dossiers pour le SCHS à Esabora.

Mars 2017
Le Département du Nord met en production sa troisième gestion d’aides paramétrée avec l’offre Esabora.

Février 2017
L’Eurométropole de Strasbourg attribue son marché de fourniture d’un logiciel de gestion des dossiers sanitaires à Esabora.

Janvier 2017
Le Centre National du Livre (CNL) attribue son marché de fourniture d’un progiciel de gestion et de suivi des subventions et des prêts à Esabora.

Novembre 2016
L’Autorité de Régulation des Activités Ferroviaires et Routières (ARAFER) attribue son marché de fourniture d’un progiciel de gestion des dossiers et procédures à Esabora.

Novembre 2016
La Ville de Saint-Maur-des-Fossés choisit Esabora pour gérer ses contentieux.

Septembre 2016
Le Département de l’Aveyron attribue son marché de fourniture d’un logiciel de gestion des contentieux à Esabora.

Juillet 2016
La Ville de Toulouse attribue le marché d’acquisition, mise en œuvre, formation et maintenance d’un outil de gestion des établissements recevant du public (ERP) à Esabora.

Juin 2016
Le Ministère de la Justice attribue le marché de TMA de l’application « Bureau d’ordre de l’action publique » à Esabora.

Avril 2016
La Ville de Nantes attribue le marché de mise en œuvre d’une solution logicielle de gestion sur la sécurité alimentaire à la cuisine centrale et dans les restaurants scolaires à Esabora.

Mars 2016
Le constructeur de maisons individuelles Groupe Maisonneuve choisit Esabora pour optimiser la gestion de ses dossiers commerciaux.

Février 2016
La Ville de Roubaix attribue son marché de fourniture d’un progiciel de suivi des dossiers pour les services hygiène, habitat, urbanisme et immobilier à Esabora.

Janvier 2016
La Ville de Lille étend l’utilisation d’Esabora à la gestion des établissements recevant du public (ERP).

Novembre 2015
Le Département du Nord choisit esabora pour gérer les aides à la construction des logements sociaux.

Octobre 2015
La Ville de Nantes attribue son marché de gestion des demandes de subvention d’aide aux ravalements des façades à esabora.
Après la gestion du service hygiène, la gestion des manifestations et la gestion des relais d’assistance maternelle, ce projet est le 4ème projet de gestion de dossiers structurés mené pour la Ville de Nantes.

Août 2015
La Caisse Primaire d’Assurance Maladie des Bouches-du-Rhône (CPAM 13) attribue son marché de fourniture d’un logiciel de traitement des contentieux à esabora.

Mars 2015
La Ville de Chartres et la Communauté d’Agglomération Chartres Métropole attribuent leur marché d’informatisation des affaires juridiques et des assurances à esabora.

Décembre 2014
La Ville de Charenton-le-Pont choisit esabora pour traiter les dossiers du service hygiène et prévention des risques.

Septembre 2014
Qualifelec retient esabora pour instruire ses différents dossiers de demande de qualification professionnelle et pour suivre les qualifications attribuées.

Août 2014
Le Département de l’Eure attribue son marché d’acquisition d’un progiciel juridique de suivi et de gestion des contentieux, déclarations de sinistres et fraudes, et des questions juridiques à esabora.

Février 2014
Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens attribue son marché d’acquisition d’une solution informatisée de gestion des procédures de son Greffe à esabora.Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens attribue son marché d’acquisition d’une solution informatisée de gestion des procédures de son Greffe à esabora.

Janvier 2014
Mise en production de l’application permettant la gestion nationale des dossiers du Consuel (plus de 500.000 dossiers par an).

Octobre 2013
La Ville de Saint-Denis attribue son marché d’acquisition d’un progiciel de gestion des dossiers d’hygiène à esabora.

Juillet 2013
Le Département du Gard attribue son marché d’acquisition d’un logiciel de suivi des activités juridiques à esabora.

Juin 2013
Esabora remporte l’appel d’offres international de fourniture d’un logiciel unique permettant la gestion de la chaîne pénale et du casier judiciaire en République du Congo (Congo Brazzaville).

Juin 2013
Le consortium « Louis Berger – Esabora » remporte le contrat d’assistance technique à l’Agence des Technologies de l’Information et de la Communication du Mali.

Avril 2013
Les tribunaux et le centre pénitentiaire de Kinshasa (République Démocratique du Congo) sont dotés d’esabora.lex, chaîne civile et pénale intégrée.

Février 2013
La Ville de Marseille attribue son marché de fourniture d’un progiciel de gestion des assurances et du contentieux à esabora.

Novembre 2012
Le consortium « Intertech-Batinorm (Liban) – Esabora – Netiks (Liban) » remporte l’appel d’offres de fourniture du logiciel de gestion des affaires (civiles, pénales et administratives) traitées par les Cours et Tribunaux du Liban.

Août 2012
La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise attribue son marché d’acquisition d’un logiciel de gestion des affaires juridiques à Esabora.

Juin 2012
Le Ministère français de la Justice renouvelle sa confiance à Esabora en lui attribuant, pour la période 2012-2015, le marché des formations et du support aux utilisateurs des chaînes civiles (cours d’appel, tribunaux de grande instance et conseils de prud’hommes).

Novembre 2011
Le Conseil Général de Loir-et-Cher attribue le marché « acquisition d’un système de gestion informatisée des dossiers juridiques et d’assurance » à esabora.

Juin 2011
La Ville de Martigues attribue l’appel d’offres « acquisition d’un progiciel de gestion des affaires juridiques » à esabora.

Avril 2011
L’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) retient esabora.as pour la gestion électronique de ses conventions.

Mars 2011
La Ville de Nantes attribue le marché « acquisition et maintenance d’un outil de gestion de la relation usagers à destination des Relais Assistantes Maternelles » à Esabora.

Décembre 2010
La CCIP et la Ville de Tours retiennent esabora.as pour, respectivement, la gestion des créances et la gestion des affaires juridiques.

Octobre 2010
L’URSSAF de Paris région parisienne retient esabora.object pour construire un outil de requêtage paramétrable.

Septembre 2010
Le Ministère de la Justice français attribue le marché de réalisation de l’application du « bureau d’ordre de l’action publique » à Esabora.

Août 2010
OSEO attribue à Esabora la qualification « entreprise innovante » pour le projet esabora.object.

Avril 2010
Esabora a 20 ans !

Janvier 2010
Mise en œuvre d’esabora.as à la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur.

Décembre 2009
Esabora remporte l’appel d’offres « fourniture et maintenance d’un progiciel de gestion juridique » de l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense.

Septembre 2009
La Cour d’Appel de Douai équipe son centre d’archivage d’Hazebrouck du logiciel esabora.archives.

Juillet 2009
Mise en œuvre de SISPI (suivi et contrôle des investissements) au Ministère des Transports d’Algérie.

Janvier 2009
Projet CRM-étudiants de l’EDHEC.

Novembre 2008
La Ville d’Avignon choisit esabora pour la gestion de ses affaires juridiques.

Octobre 2008
La Ville de Lille retient esabora pour gérer les risques urbains et l’habitat insalubre.

Janvier 2008
La Ville de Nantes attribue l’appel d’offres “gestion des dossiers hygiène” à esabora.

Décembre 2007
Esabora remporte l’appel d’offres “support et formations des chaînes civiles” du Ministère de la Justice français.

Décembre 2007
Implantation d’esabora.lex à Mamoudzou (Mayotte). Adaptation au droit local (chambre musulmane, etc.).

Novembre 2007
La Cour de Cassation dote son service du personnel du progiciel esabora.rh

Septembre 2007
La Cour d’Appel de Riom retient esabora.as pour la gestion de son fonds documentaire.

Mai 2007
Esabora.experts est implanté à la Cour d’Appel de Paris.

Décembre 2006
Le Parquet Général de la Cour d’Appel de Paris et le Parquet du TGI de Paris utilisent esabora.as pour la gestion collaborative de leurs dossiers.

Novembre 2006
Moins de sept mois après le lancement du projet, esabora.lex est utilisé en réel par les juridictions monégasques (procédures civiles, pénales, commerciales, administratives et casier judiciaire).

Septembre 2006
Nouvelle version d’esabora.as (gestion du courrier en mode client léger). Les fonctions de travail collaboratif sont enrichies.

Juin 2006
Après Colmar, Montpellier, Chambéry et Reims, la Cour d’Appel de Grenoble dote les juridictions de son ressort d’esabora.opj, logiciel de gestion des officiers de police judiciaire.

Avril 2006
La Direction des Services Judiciaires de la Principauté de Monaco retient esabora.lex, chaîne civile et pénale intégrée (1er ressort, appel et cassation) en version client léger, pour son projet d’informatisation du Greffe et des juridictions.

Février 2006
Le consortium “Université Pierre Mendès France (Grenoble – France) – Esabora – IRZ (Allemagne) – Louis Berger” remporte le contrat d’assistance technique à la réforme de la Justice en Algérie.